Passerelle piétonne et cyclable sur la rivière Tarn 

Le projet de création d'une passerelle piétonne et cyclable entre le centre historique d'Albi et la rive droite du Tarn répond aux enjeux de mobilité à l'échelle de l'agglomération et de gestion et valorisation de la Cité épiscopale, classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 2010. Ce projet contribue à la réduction des flux de véhicules dans le cœur d'Albi tout en assurant un meilleur fonctionnement de la cité et des liens inter-quartiers de part et d'autre du Tarn. 

Cette passerelle cyclable et piétonne contribue aux objectifs du schéma directeur cyclable en améliorant la continuité, la connectivité et la sécurité du réseau cyclable et piéton de toute l’agglomération, tout en encourageant des modes de déplacement durables pour l’ensemble des Grands Albigeois.

Elle permettra de faciliter les déplacements entre les deux rives. Il sera possible de relier le parking de Pratgraussals et la cité épiscopale en 10 minutes à pied ou 5 minutes à vélo.

La passerelle a été conçue avant tout pour permettre aux usagers de se déplacer avec facilité, confort et rapidité. Elle épouse harmonieusement l’architecture de l’ouvrage ferroviaire et propose sous chacune de ses arches des belvédères qui invitent à la halte et à la découverte du paysage à l’amont, vers la cathédrale Sainte-Cécile et la Cité épiscopale.

L’ouvrage se lit ainsi comme une continuité de belvédères qui placent le piéton et le cycliste au cœur du paysage.

Le projet

  • Créer une liaison confortable et sécurisée pour les piétons et les cyclistes entre la rive droite du Tarn et le centre-ville d’Albi.
  • Redéfinir l’accessibilité au cœur de la ville d’Albi depuis le nord de l’agglomération pour réduire la pression de la circulation et du stationnement. 
  • Créer un lien direct entre la rive gauche (quartier du centre ancien et quartiers Ouest) et le poumon vert de Pratgraussals (15 ha soit quatre fois la surface du parc Rochegude), très fréquenté, et dont l’accès se fait aujourd’hui majoritairement en voiture. 
  • Gérer les nouveaux flux touristiques avec un parking et une aire d’accueil des camping-cars à quelques minutes à pied ou à vélo de la cathédrale. 

La communauté d’agglomération de l’Albigeois a pour ambition de développer un réseau d’itinéraires et d’aménagements dédiés aux déplacements doux qui soit hiérarchisé, continu et sécurisé sur l’ensemble de son territoire. 

Le diagnostic effectué pour l’élaboration du schéma directeur cyclable de la Ville d’Albi a mis l’accent sur des franchissements du Tarn limités et saturés : 

  • Les deux ponts routiers situés en centre-ville cumulent 33 000 véhicules / jour : le Pont-vieux (inclus dans le périmètre UNESCO) et le Pont-neuf (inclus dans le secteur sauvegardé) absorbent une grande partie du transit intra et interurbain ; 
  • Ces deux ponts sont mal adaptés aux modes de déplacements doux. 

Cette étude préconisait d’améliorer les conditions de franchissement du Tarn, qui constitue une coupure forte sur le territoire, avec l’aménagement de deux nouveaux secteurs de franchissement afin de répondre aux logiques de déplacements doux, tant utilitaires que de loisirs. 

Le premier franchissement a été réalisé au nord de la commune d’Albi, au niveau du pont de Cantepau. 

Aujourd’hui, l’Agglomération envisage la réalisation d’un second franchissement dans le secteur du Castelviel à Albi avec la proposition de construction d’une passerelle piétonne et cyclable fixée en encorbellement sur le pont ferroviaire franchissant le Tarn. 

Par arrêté préfectoral du 29 septembre 2015, a été prescrite, pour une durée de trente-trois jours consécutifs, du 26 octobre à 9h au 27 novembre 2015 à 17h sur la commune d’Albi, l’ouverture d’une enquête publique unique préalable : 

  • à la déclaration d’utilité publique du projet de construction d’une passerelle piétonne et cyclable en encorbellement sur le viaduc ferroviaire et de requalification des espaces publics associés sur le territoire de la commune d’Albi, 
  • à la cessibilité des terrains nécessaires à la réalisation de l’opération. 

Le siège de l’enquête publique : Service “droit des sols”, 47 bis rue Charcot à Albi.

Les permanences du commissaire enquêteur : 

  • le lundi 26 octobre 2015 de 9h à 12h 
  • le mercredi 4 novembre 2015 de 14h à 17h 
  • le samedi 14 novembre 2015 de 9h à 12h 
  • le jeudi 19 novembre 2015 de 15h à 18h 
  • le vendredi 27 novembre 2015 de 14h à 17h 
  • 2 juillet 2013 : Approbation du conseil communautaire pour le lancement d’un concours restraint de maîtrise d’oeuvre de rang international 
  • 12 juillet 2013 : Publication de l’avis de concours 
  • 21 septembre 2013 : Date limite de dépôt des candidatures 
  • 8 octobre 2013: Réunion du jury de concours pour la sélection des 3 équipes admises à concourir (Dietmar Feichtinger Architectes, Ney & Partners, Explorations architectures) 
  • 21 janvier 2014 : Date limite de remise des projets pour les 3 candidats 
  • 6 février 2014 : Réunion du jury du concours pour le choix du projet lauréat 
  • De juin 2017 à octobre 2018 : Réalisation des ouvrages de génie civil 
  • De mai 2018 à mars 2019 : Aménagements urbains de la place du Château 
  • De août 2018 à décembre 2019 : Fabrication de la passerelle métallique et préparation des structures de montage 
  • Septembre 2023 : Attribution du marché de pose à l’entreprise italienne MAEG, également en charge de la fabrication des tronçons
  • De mai à juin 2024 : Assemblage de la passerelle métallique 

Pose de la passerelle

Le marché de pose de la passerelle a été attribué en septembre 2023 à l’entreprise italienne MAEG, qui a également fabriqué les tronçons.

Après quelques mois de travaux consacrés notamment au sablage et la remise en peinture de la passerelle, à la préparation des opérations de montage et à la création des niches dans les piles du viaduc dans lesquelles seront insérés les ancrages de la passerelle, les deux premiers tronçons ont été installés les 29 et 30 mai 2024. Cette opération a nécessité l’utilisation d’une grue mobile d’une capacité de 450 tonnes qui a été positionnée au croisement de la rue de Lamothe et du chemin de Pratgraussals.

Le mois de juin 2024 sera consacré à la préparation des barges en vue du montage des 7 autres tronçons durant l’été.

Les travaux de finition se poursuivront ensuite pendant plusieurs mois.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×