Grand Albigeois

 

GRAND A // Ils témoignent (1)

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.
Je choisis mon profil

Mon compte

Je facilite mes démarches grâce à mon compte personnel

Les avantages de Mon Compte Grand Albigeois  |  Créer un compte

Mot de passe oublié ?

Chaque lundi, retrouvez trois témoignages de Grands Albigeois sur leur semaine écoulée. On commence avec Laëtitia, éducatrice spécialisée, Stéphane, gérant d'une supérette et Milène, professeur documentaliste.

Professeure documentaliste dans un lycée albigeois, Milène a dû précipitamment quitter son CDI sans possibilité d’y retourner. À distance, ses deux collègues et elles se sont mobilisées pour aider les professeurs à assurer la continuité pédagogique. « Nous avons produit un document avec de nombreuses ressources pour que nos élèves puissent étudier en ligne. » Cours, chaînes YouTube, applis pour réviser… une mine d’or qui a aussi servi à des collègues d’autres établissements. Milène s’est également mise en quête de versions audio des œuvres au programme, afin de les diffuser aux élèves, et s’est attelée à plusieurs projets pédagogiques. Son temps libre, elle l’occupe à regarder des séries, faire un peu de sport mais surtout lire sur sa terrasse, puisqu’elle est aussi bookstagrammeuse (chroniqueuse littéraire sur Instagram) : « Je viens d’attaquer un pavé de 987 pages ! »

Gérant de la supérette Utile du marché couvert, Stéphane a eu une semaine rude : « Il y a eu un surcroît d’activité au début. Maintenant, les choses commencent à se réguler. » Il a également fallu rapidement s’adapter. Dès le lundi 16 mars, lui et ses employés se sont munis de masques et de gel hydro-alcoolique, avant de s’occuper du marquage au sol et de retirer les paniers et les caddies. Conscient d’être en première ligne, il fait très attention aux mesures d’hygiène. Mais, admet-il, « nous sommes quelque part contents d’avoir du contact humain. » Il note également que ses clients « font naturellement de plus en plus attention » lorsqu’ils viennent faire leurs courses. Lundi 23 mars, il a lancé un service de livraison à domicile, gratuit pour les femmes enceintes, le personnel soignant, les personnes handicapées et celles âgées de 70 ans et plus. Qui rencontre un franc succès.

Éducatrice spécialisée à l’hôpital de jour pour enfants du Bon Sauveur, Laëtitia s’occupe d’enfants souffrant de troubles du comportement ou de troubles psychiques. « La question s’est posée : l’hôpital de jour doit-il rester ouvert pendant la période de confinement ? Il a finalement été décidé que non, la priorité étant la lutte contre la propagation du virus. » Les enfants sont donc confinés chez eux et Laëtitia, de même que ses collègues, passe des appels réguliers aux familles de ceux dont elle est référente. « En cas de besoin, j’ai la possibilité d’intervenir à domicile. » Car si cette situation de confinement convient bien à certains, « rassurés par le cocon familial », d’autres sont susceptibles de ne pas comprendre et de mal réagir. Laëtitia peut également être appelée en renfort sur d’autres structures du pôle de pédopsychiatrie restées ouvertes à Albi, susceptibles d’être confrontées à un accroissement des troubles psychiques. Mère de deux garçons, elle s’occupe aussi de l’école à la maison et profite des « temps de qualité » avec ses fils.


Partager sur :   |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir