Grand Albigeois

 

Compostage : mode d'emploi et conseils pratiques

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.

Actualités

Toutes les actualités

Compostage mode d'emploi

Comment ça marche ?
Le procédé consiste à permettre au micro-organismes et à d'autres auxiliaires (les vers de terre entre autres) de décomposer vos biodéchets (épluchure de fruits, légumes, marc de café, certains restes alimentaires, etc...) et déchets verts, pour obtenir un amendement organique proche de l'humus.
Au bout de six à huits mois, sa couleur brune et sa composition friable indiquent que le compost est mûr.
On peut alors le mélanger à la terre.
Il reconstitue la matière organique du sol et lui apporte des éléments fertilisants indispensables au développement des végétaux.

Les 3 règles de base

  1. Equilibrez les apports : déposez les déchets en couches fines, en alternant les matières sèches (au moins 30% des apports) et humides, par exemple : une couche de broyat, une couche d'épluchures, de manière à laisser circuler l’air.

  2. Oxygénez votre compost : il faut retourner régulièrement le mélange, jusqu'à une fois par quinzaine au printemps et en été, au moins toutes les six semaines le reste du temps.

  3. Surveillez l'humidité : la chaleur aide à la décomposition du tas mais s’il est trop sec, il faut l’arroser. Le compost doit être humide comme une éponge essorée.

Le guide du compostage

Pour composter, l’important c’est d’équilibrer !

Équilibrer les apports entre les matières fraiches et les matières sèches :

Azotée

Verte

Molle

Humide

Ex : déchets de cuisine, épluchures, restes de repas, herbe fraîche,…

Carbonée

Brune

Dure

Sèche

Ex : broyat de bois, feuilles mortes, herbe sèche, cartons, serviette en papier, …

→ Ces biodéchets vont pourrir et se décomposer rapidement, les bactéries vont les attaquer en premier pour qu’ensuite la micro-faune (collembole, vers, etc.) continuent le travail. Tous ces décomposeurs ont besoin d’oxygène pour vivre et décomposer la matière.

→ Ces biodéchets vont servir à structurer le tas de compost, à éviter que les matières humides ne se collent entre elles, ce qui empêcherait l’oxygène d’être présent partout dans le tas à disposition des décomposeurs.

De plus le bois va nourrir les champignons qui pourront donc se développer dans le tas et participer à la dégradation de toutes les matières.

L’apport de matière brune est donc primordial pour le bon équilibre du compost, si vous rencontrez des difficultés pour vous approvisionner nous vous rappelons que la déchetterie de Ranteil en fournit gratuitement.

Distribution de broyat gratuit à la compostière de Ranteil

Intéressé? Présentez-vous au niveau de la plate-forme de compostage aux horaires d'ouverture et demander du « broyat », comme matière brune pour les composteurs partagés. Les agents vous mettront à disposition de quoi repartir avec plusieurs sacs qui vous permettront de remplir votre bac de brun.

Horaires d'ouverture de la COMPOSTIÈRE

Composter en période de crise sanitaire

Même en période de crise sanitaire, le compostage reste possible et il est préconisé de maintenir les sites de compostage partagé ouverts. Alors prévoyez quelques précautions et gardez vos bonnes habitudes ! On vous donne quelques conseils :

- Évitez les trop grands rassemblements lors des apports, des brassages, des transvasements ou des récoltes.
- Bien laver ou même désinfecter les outils que l’on a utilisés.
- Se laver les mains après chaque apport et chaque manipulation, comme vous le faites habituellement.
- Vous pouvez aussi afficher les précautions à prendre à l’entrée ou à proximité du site de compostage.
- Et bien sûr garder son masque lorsque l’on se rend au composteur.

Quid des récoltes et des transvasements ?

Le brassage du bac d’apport doit être réalisé régulièrement (environ une fois par mois) pour s’assurer que la décomposition se déroule bien, que l’équilibre matières fraîches/matières sèches est toujours bon, que l’humidité est suffisante sans être en excès.
Il s’agit d’aller chercher les matières au fond du bac (sans oublier les angles !) et les remonter à la surface pour les mélanger avec les déchets fraîchement apportés. C’est le moment de se rendre compte si on met assez de matière sèche, si le tas est trop sec et de pouvoir réajuster.
Cette manipulation ne nécessite pas d’être trop nombreux/nombreuses et peut donc être maintenue dans les conditions actuelles.

Le transvasement de la matière du bac d’apport au bac de maturation se fait quand le bac d’apport est plein. Il faut sortir les biodéchets en cours de décomposition du bac d’apport et les faire passer dans le bac de maturation, ce qui va permettre de rééquilibrer au besoin : si le mélange est trop humide on mélangera avec du déchet sec, s’il est trop sec on pourra arroser un peu et surtout cela permettra d’aérer le tas ce qui donnera un second souffle à la décomposition.

La récolte du compost mûr se fait peu ou prou au même moment que le transvasement puisque vous aurez besoin de place dans le bac de maturation pour y mettre un nouveau cycle de matières à décomposer. Il s’agit alors de sortir la matière décomposée du bac de maturation et ensuite soit la répartir entre les participant·es, soit l’amener et l’épandre au potager, dans les massifs, les jardinières ou dans les haies.

→ Il vaut mieux effectuer ces manipulations à plusieurs et se relayer pour mutualiser les efforts. Vous pouvez vous retrouver à quelques-uns tout en veillant à garder une distance entre vous.
→ Si vous n’arrivez pas à mobiliser ou que cette manipulation vous inquiète, n’hésitez pas à contacter la Communauté d’Agglomération. Nous pouvons venir vous aider à cette étape du processus, ce sera l’occasion de faire un point et de regarder ensemble la qualité de votre compost !

Compostage collectif : témoignages

Près d’une quinzaine de sites de compostage collectif sont déjà actifs dans le Grand Albigeois.
Régulièrement, nous partons à la rencontre de ceux qui compostent en commun avec leurs voisins. Comment s’est monté le projet ? Depuis quand ? Combien de personnes sont impliquées ? Ont-elles réalisé une première récolte ?

Rencontre avec Mme Peyrot-Chevry, référente à la Résidence des Treilles à Albi.


Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir