Grand Albigeois

 

Trucs et astuces pour éduquer son chien

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.
Voici quelques bons plans pour éduquer son chien. Des petites idées avec de grands effets, ces "tours de mains" qui font les grands chefs.

On dit NON

Ni stress, ni colère, ni violence. Ce mot de 3 lettres est votre meilleur allié éducatif pour contrôler ce qui ne vous convient pas et obtenir la bonne conduite de votre chien.

Je craque

Répétés ou non, les comportements indésirables sont toujours "désagréables" pour le maître pas toujours bien disposé. N'hésitez pas à faire appel à l'aide d'un comportementaliste pour mieux décripter la compléxité des motifs canins. Ces professionnels cernent les problèmatiques canines, décodent vos erreurs, conseillent, expliquent la marche à suivre et ménagent vos nerfs, en consultation à leur cabinet et/ou chez vous.

Le chenil

8, rue Claude Bourgelat
Zone d'activité de Ranteil
81000 Albi

Tel : 05 63 38 38 24

Géolocaliser

Ouverture au public :
Du lundi au samedi de 14h à 18h30
Fermé les dimanches et jours fériés

Pris sur le fait

Si vous prenez le chien en "flagrant délit de mal faire", vous devez lui signifier votre désaccord par un "NON" ferme et sonore formulé sans colère ni agacement. Cette attitude doit être adoptée par tous les membres du groupe familial. Un chien ne comprend pas la permissivité partielle, les tolérances circonstancielles et les compromis.

Il faut noter que ces comportements sont aussi destinés à attirer l'attention (le chien aboie souvent sans raison, s'agite tout seul, vous sollicite pour une caresse à tout bout de champ...). Après le "NON" votre meilleure attitude sera de l'ignorer... opposez-lui une fin de non recevoir et une indifférence posée ; peu à peu le chien intègrera que c'est vous qui décidez des moments pour jouer, des temps où vous vous occupez de lui et autres où vous lui portez de l'intérêt.

Félicitez-le !

Restez positif et soyez indugent : on obtient davantage et plus vite en récompensant un comportement souhaité plutôt qu'en punissant le comportement non désiré.

Aussi il faut toujours féliciter joyeusement, flater ou récompenser un chien qui a fait ce que vous attendez de lui. La friandise va être le plus utilisé au début d'un apprentissage pour stimuler le chien ; elle ne sera plus systématique dès lors que l'acte est acquis.

Dans tous les cas votre patience sera nécessaire, car un chiot acquiert et assimile les savoirs de base (commandements, propreté, rester seul, contrôler ses aboiements, dégâts divers...) entre l'âge de 4 à 6 mois en conditions optimales. Il mettra plus de temps, par exemple, s'il reste alors de longues périodes seul.

Maître prévoyant

A proximité du lieu d'habitation, en ville, à l'intérieur des résidences... Prévoyez toujours un petit sacs pour ramasser ses déjections. Citoyen exemplaire, vous contriburez à faire aimer les chiens de ceux qui les perçoivent comme des nuisances.

Pensez positif pour le chien, et faites des promenades un peu plus longue que le temps nécessaire aux besoins naturels. Votre chien ne doit pas associer l'exécution de cette fonction à fin de ballade systématique. L'animal pourrait développer des comportements déviants (rétention, refus de rentrer...) qui nuieraient à sa santé, à son bien-être et à une bonne éducation durable.

La balade doit être pour le chien un bon moment partagé avec le maître. Cela permet aussi d'anticiper la prise en geule de papiers, bouts de bois, cailloux ou autres éléments pas toujours ragoutants que votre chien rencontrera lors de ses explorations. Soyez très ferme pour interdire systématiquement cette pratique qui peut avoir de très fâcheuses conséquences sur sa santé (intoxications, blessures, usure des dents...)

Le silence est d'or

Tous les apprentissages demandent calme et sérénité de votre part... Mais aussi sachez que les endroits bruyants, avec de l'agitation, de la foule ou des congénères, perturbent et distraient le chien. Socialisez-le, au départ, en l'emmenant en laisse toujours aux mêmes endroits un peu tranquilles et propres si possibles pour qu'il se familiarise et prenne confiance. Plus tard sa confiance acquise vis à vis de vous l'aidera à accepter des contextes, même diffficiles, avec calme et indifférence.

Marcher en laisse

La traction... C'est le principe dont les hommes se servent depuis toujours. Attacher un animal à une charge, tirer et celui-ci s'y oppose en tirant à son tour !... Tractant ainsi charettes, traîneaux, outils de travail... Alors, dès le départ, ne laissez pas votre chien tirer sur la laisse... Opposez-lui une simple résistance (léger accoup du poignet) s'il veut aller là où vous ne voulez pas.

A l'opposé, ne tirez jamais sur la laisse quand vous voulez qu'il vous suive. Stimulez-le de la voix et des gestes d'appel, en tapant d'une main sur votre cuisse par exemple, soyez amusant.

Enfin, sachez que l'animal tirera d'autant plus en laisse qu'il lui sera opposé une tration préalable, aussi tenez votre laisse souplement, elle ne doit pas se tendre... Ces petits gestes préparent durablement à la mise en place des bases de la marche en laisse.


Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir