Grand Albigeois

 

Aboiements, grognements et morsures

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.
Aboiements, grognements et morsures : par ces trois comportements, un chien s'exprime, il envoie des signaux... Quelle est leur signification ? Comment les décoder ?

Notre conseil

Rester zen... Il est inutile de hurler pour que mon chien obéisse... Il n'est pas sourd !

Be cool !...

Surtout ne jamais exciter votre chien à l'encontre de ce qui suscite son inquiétude ; ce serait le meilleur moyen de renforcer une peur permanente et de le rendre agressif.

Attention avec les enfants !...

Les approches rapides, les cris, l'agitation, les étreintes et embrassades maladroites sont vécues comme des blocages par le chien ; il peut donc avoir un réflexe agressif.

Apprenez très tôt à l'enfant, une approche neutre et calme vers le chien, en toute occasion ; cela evitera aussi tout problème potentiel avec un chien peu ou pas connu.

Le chenil

8, rue Claude Bourgelat
Zone d'activité de Ranteil
81000 Albi

Tel : 05 63 38 38 24

Géolocaliser

Ouverture au public :
Du lundi au samedi de 14h à 18h30
Fermé les dimanches et jours fériés

J'aboie... donc j'existe !

Ce mode de communication est normal et essentiel pour le chien ; mais, c'est l'homme, en le domestiquant, qui a surdéveloppé et exploité cette disposition naturelle de l'animal. En effet, à l'état sauvage, ce moyen de communication bruyant n'est pas propice pour approcher des proies ou se dissimuler d'un prédateur.

Par un aboiement, le chien attire l'attention sur ce qui survient, il prévient d'une arrivée et dissuade l'intrus. C'est ce qui fait apprécier le chien comme gardien. Dès que l'alerte est donnée et que le maître prend les choses en main, le chien doit cesser ses aboiements. Pour cela, il faut tempérer très tôt ses ardeurs dès que l'on sonne à la porte ou que le téléphone résonne... Ne criez pas après le chiot, restez calme, rassurant dans la voix, n'entrez pas dans une sur enchère d'excitation, au contraire, détournez son attention et montrez lui qu'il n'y a pas de danger, que vous maîtrisez la situation. Apaisé, avec le temps et les répétitions, il n'aboiera plus de façon intempestive.

Grrrrrrr...

Oreilles couchées et poil hérisé ou pas, que cette menace s'adresse à un congénère ou à un humain, quand le chien grogne, il veut prévenir son groupe familial que quelque chose l'inquiète ou lui fait peur, l'incommode ou lui fait mal. Dans tous les cas, il demande que cela cesse.

Ainsi votre chien va grogner contre une situation qu'il ne comprend pas et l'inquiète : un bruit inhabituel, une odeur inconnue, un éclat de lumière, le comportement spécieux, vacillant, incohérant, agité, d'un humain, tout code ou langage corporel qui ne donne pas confiance au chien, un congénère ou un autre animal qui pénètre son domaine. Il vous incombe de prendre les choses en main et de rassurer votre chien, invitez-le à se rapprocher en stimulant la bonne humeur, en montrant votre contentement, en l'associant aux présentations, en détournant son attention quand manifestement ce qu'il perçoit vous échappe (cas fréquents de sons et odeurs...).

Posez une main rassurante sur son encolure, si manifestement il très excité, tenez-le par le collier sans le contraindre et parlez lui toujours avec calme pour susciter l'apaisement... Mais, n'isolez pas votre chien dans une pièce, ne le coupez pas du contexte qui l'inquiète. De son point de vue, si vous agissez ainsi, c'est pour le protéger lui, c'est donc que le danger est réel et cela renforcera son ressenti de peur dans toutes les situations similaires.

Crocs et canine attitude !...

Un chien qui montre les dents ne sourit pas ! Comme pour les aboiements ou les grognements, il existe un point de vue canin qu'il faut décripter pour éviter la morsure. Rappel, dans tous les cas, coin repos et gamelle pas touche si j'y suis !

Le chien qui montre les dents envoie un premier signal "attention je ne suis pas bien" ; la peur et la douleur sont les deux causes majeures de cet inconfort pour l'animal. Votre première réaction doit être la prudence car dans ces circonstances le chien attend surtout qu'on le laisse tranquille. Temporisez donc et tentez une nouvelle approche un petit moment plus tard. D'abord, de loin, appelez-le calmement, essayez une stimulation (friandise, jouet...), s'il manifeste de l'intérêt, agite la queue, redresse la tête, roule sur le flanc, il accepte votre aide ; toujours prudemment, en parlant de façon rassurante, prenez contact et voyez si le malaise peut être d'ordre physique.

Restez vigilant, la réaction défensive peut revenir très vite si vous mettez le doigt sur le problème au sens propre.


Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir