Grand Albigeois

 

J'éduque mon chien

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.
Accueillir un chien chez soi, c'est choisir un colocataire d'une espèce différente de la nôtre... Que faire pour se comprendre ? Comment s'y préparer ? Que faut-il lui enseigner ?...

Le point de vue du chien

Le risque est de penser que le chien va réagir comme un humain. Ces exemples nous prouvent le contraire :

  • Un déplacement ou une approche rapides sont perçus par le chien comme une agression.
  • Un sourire toutes dents dehors, est menaçant du point de vue du chien et le regarder droit dans les yeux est une provocation.
  • Quand il se frotte ou s'appuie de tout son poids contre vous, il marque sa dominance et non son affection.
  • Le chien utilise un langage du corps très élaboré ; il va interpréter, lire et comprendre le nôtre de même.
  • Dans tous les cas, un chien qui ne décode pas ce qui lui est demandé aura peur.

Il faut donc apprendre à reconnaître cette émotion chez son animal et adapter notre attitude et nos commandements.

Le chenil

8, rue Claude Bourgelat
Zone d'activité de Ranteil
81000 Albi

Tel : 05 63 38 38 24

Géolocaliser

Ouverture au public :
Du lundi au samedi de 14h à 18h30
Fermé les dimanches et jours fériés

Comment faire bon ménage ?...

Il faut toujours organiser une cohabitation harmonieuse pour minimiser les risques et il n'y a pas d'approximation si vous décidez de faire cohabiter un ou plusieurs enfants avec un chien. Les avantages affectifs et pour le développement de l'enfant sont avérés, si vous assumez la responsabilité de l'éducation et des soins quotidiens du chien et si celui-ci n'est pas chargé de réguler l'humeur de l'enfant.

Une chienne grogne, montre les dents et pince (morsure légère) ses chiots qui ne l'écoutent pas, sont trop agités, geignent ou couinent trop. C'est le point de vue canin de l'éducation du jeune, mais cela n'est pas concevable appliqué à un enfant. Il faut donc instaurer un respect mutuel de la part de tous les humains de la famille vis à vis du chien pour que celui-ci en retour ait confiance et soit apaisé. Ainsi, il est essentiel d'apprendre très tôt aux enfants que le chien mange, boit et dort et qu'il ne faut pas le déranger à ces moments là ; qu'il peut être content, malade ou souffrir comme nous tous.

Les adultes ne doivent jamais se décharger de leur devoir de surveillance, afin d'être toujours en mesure de contrôler la surexcitation montant du chien comme de l'enfant quand ils jouent ensemble, arrêter net tout geste de l'enfant, qui n'en a pas forcément conscience, mais pouvant faire mal au chien (tirer les poils, se pendre aux oreilles, le taper avec un objet...)

Se faire comprendre...

Le chien a ses propres perceptions du langage corporel de son maître et va donc réagir aux ordres vocaux de la même manière. Pour faciliter votre apprentissage, sans stress, au rôle de "maître du chien" voici ce que vous devez faire :

  • Pour tout apprentissage nouveau, commencez quand le chien est calme. Ensuite, plus cet apprentissage sera fait et répété favorablement pour l'animal, plus il s'implantera vite et de façon durable.
  • Privilégiez des séances courtes et les renouveler souvent : procédez graduellement, d'abord au calme à la maison, puis en extérieur en allant de sites tranquilles vers des lieux plus fréquentés. Attention, un chien se laisse facilement distraire, n'exigez pas de lui obéissance dans ce contexte ; suspendez l'exercice et reprenez le un peu plus tard plus au calme.
  • Prenez l'habitude de donner des ordres avec toujours les même mots simples et employés par tous les membres de la famille, soit le nom de l'animal suivi de l'ordre : "Campbell, ASSIS !". Vous pouvez accompagner l'ordre d'une gestuelle qui va le renforcer : "Campbell ASSIS !" plus index pointé vers le bas.
  • Le ton employé associé au mot est capital. Une voix forte et résonnante doit être réservée à "NON" ordre ferme, propre à stopper tout élan. Les ordres tels que VIENS, ASSIS, COUCHE... nécessaires tout au long de votre cohabitation avec le chien, doivent être prononcés de manière agréable, comme des invitations joyeuses, suscitant l'empressement du chien et instaurant sa confiance vis à vis de vous.
  • Récompensez sur le champ de la voix, d'une caresse ou d'une friandise en plus, toute action réussie par le chien. Il reproduira ensuite ce comportement plus facilement encore à votre demande.
  • Enfin, sachez qu'un chien ne comprend pas qu'on l'agresse pour une "non action" ; de même ne punissez pas un chien qui se soumet puisque pour lui ce signe est mis en oeuvre afin d'éviter d'être maltraité. Votre chien n'est pas si bête ! Et s'il n'est pas disposé à travailler, le mieux sera toujours de reporter la séance.

Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir