Grand Albigeois

 

Aménagements sur le cours d'eau du Séoux

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.

Service Hydraulique et Assainissement

Adresse postale :

Communauté d'agglomération de l'Albigeois
BP 70304
81009 ALBI CEDEX

Accueil du service :

49, rue Henri Moissan 81000 Albi
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h
et de 14h à 17h30 (sauf vendredi 17h)
Tél. Asst Collectif : 05 63 76 06 12
Tél. SPANC : 05 63 76 05 97

Plan d'accès

Je choisis mon profil

Mon compte

Je facilite mes démarches grâce à mon compte personnel

Les avantages de Mon Compte Grand Albigeois  |  Créer un compte

Mot de passe oublié ?

Le ruisseau de Séoux est un affluent de la rive droite du Tarn. Le Séoux sinue au sein d’un vallon relativement encaissé, notamment en rive droite par la présence d’un haut talus abrupt et a une tendance naturelle à éroder ses berges.

Le secteur concerné se situe en bordure du quartier Sainte Carême entre les ponts de la route de Terssac et de la rue de Sainte Carême.

En effet, l’encaissement du lit est plus prononcé, avec des berges élevées et parfois abruptes. Ses méandres affectent la butée de pied de talus et provoque des érosions importantes avec glissements de terrain, chutes d’arbres dans le lit et formation d’embâcles.

Depuis la construction du lotissement de Sainte-Carême, certaines parcelles construites situées au plus proche du sommet de la rive droite du Séoux, présentent un certain danger pour ces occupants.

L’instabilité du talus riverain a conduit, par le passé, au gré des événements météorologiques, à des glissements de terrain, entraînant un recul du sommet de talus et générant, par là même, au sein de la collectivité, des préoccupations et questionnements vis-à-vis de la pérennité des habitations et des biens riverains.

Au regard de ce contexte, la communauté d’agglomération a fait l’acquisition d’une maison en 2006.

Le 2 mars 2009, la Préfecture du Tarn a accepté le dossier de déclaration d’urgence de réaliser les travaux de restauration du lit et des berges du ruisseau le Séoux, quartier Sainte Carême à Albi.

Une enquête publique s’est alors déroulée en juin 2010 préalable à la déclaration d’intérêt général des travaux légitimant la communauté d’agglomération de l’Albigeois en matière de cours d’eau et lui permettant de légaliser l’utilisation de fonds publiques sur des propriétés privées.

Pour cela, un arrêté préfectoral déclarant d'Intérêt Général de restauration du lit et des berges du ruisseau du Séoux à réaliser sur la commune d'Albi au droit du quartier de Sainte-Carême a été publié en date du 25 août 2010.

Les travaux de restauration du lit et des berges du Séoux ont été entrepris en septembre 2010.

- En premier lieu des travaux forestiers ont eu lieu, concernant l’abattage des arbres de hauts jets existants afin de réimplanter une végétation adaptée.

- Les travaux de terrassement et de confortement des surfaces s’en est suivi ; la stabilisation des terrains remaniés à la suite des travaux de terrassement est assurée par la mise en place de lits de plants (jeunes arbustes à racines nues) et plançons (branche de saules) renforcés au moyen de treillis géotextiles biodégradable de coco placé en « boudins ».

Cette technique de stabilisation de versant prend appui à la base par un empierrement au pied de la berge

- La restauration du lit concerne un nouveau profil en long du lit du cours d’eau en créant des seuils en blocs dans le lit pour favoriser le transit des espèces piscicoles.

Seuils en blocs

Schéma d'aménagement du Séoux

 

Les communes d’Albi, Puygouzon et le Séquestre sont particulièrement sensibilisées aux problèmes d’inondation du ruisseau du Séoux, petit affluent rive gauche du Tarn.

Le Séoux, avec son bassin versant étendu, a une influence directe sur l’intensité des phénomènes de crue. Ses dysfonctionnements affectent des zones urbanisées.

La volonté de ces 3 communes de mettre en place une politique de gestion des crues et inondations du Séoux les a conduit à lancer une étude hydraulique avec pour objectifs les mesures à mettre en œuvre afin de maitriser les crues du Séoux.

Le programme d’aménagement hydraulique du bassin versant du Séoux fait l’objet d’investigation depuis 1995, sous maitrise d’ouvrage de la Ville d’Albi, du SYMAS (syndicat Mixte d’Aménagement du Séoux), puis de la communauté d’agglomération de l’Albigeois après sa création en 2003.

En novembre 2004, l’avant-projet hydraulique au schéma d’aménagement hydraulique de bassins de rétention pour la maitrise des crues sur le bassin versant du Séoux a été défini ; son principal objectif étant la protection des personnes et des biens contre l’aléa inondation.

Une étude hydraulique en 2005 a permis de définir les insuffisances du Séoux et ses affluents en situation actuelle et de définir le programme d’aménagement à mettre en œuvre sur le bassin versant 8 bassins de rétention d’eau pluviale.

De plus, les bassins de rétention des eaux pluviales sur les sous bassins versant du Séoux, voués à l'urbanisation ont pour vocation de permettre l'urbanisation de ces zones sans aggravation du ruissellement pluvial urbain.

La réalisation de ces bassins doit respecter les prescriptions relatives à l’eau et aux cours d’eau et en particulier : permettre un passage suffisant et permanent d’eau vers l’aval, ne pas retenir d’eau en tête du bassin versant, présenter toutes les garanties de stabilité des digues et disposer d’un débit très contrôlé de restitution de l’eau après une forte pluie.

 

Par ailleurs, la qualité dégradée de l'eau, des milieux appauvris et les désordres morphologiques ont conduit à définir des aménagements des espaces rivulaires et du lit avec une fonction écologique et d'épuration des eaux, à prendre en compte le traitements des berges en fonction de leur profil et de la gravité des désordres (végétation, érosion, effondrements) et à proposer des mesures compensatoires avec un rôle de diversification et de reconstitution des habitats naturels.

Le programme prévoit la protection pour une crue de projet centennale. Ces 8 bassins situés sur les communes de Puygouzon et d’Albi sont prévus pour un volume de stockage de 145 000 m3.

Photo 3

Les crues étant fréquentes et touchant les zones habitées des secteurs Veyrières – Rayssac à Albi, le bassin de rétention de Puech Cambié a été réalisé en 2009 par la Ville d’Albi avec un volume de stockage de 8000 m3.

 

De plus, les bassins de rétention des eaux pluviales sur les sous bassins versant du Séoux, voués à l'urbanisation ont pour vocation de permettre l'urbanisation de ces zones sans aggravation du ruissellement pluvial urbain.

Or, la législation des ouvrages hydrauliques ayant été renforcé en 2007 et le nouveau SDAGE Adour Garonne étant entré en vigueur en 2009, ceci a contraint la communauté d’agglomération de lancer une nouvelle étude complémentaire sur le schéma d’aménagement hydraulique en terme de dimensionnement et de sécurité.

La réalisation de ces bassins doit respecter les prescriptions relatives à l’eau et aux cours d’eau et en particulier : permettre un passage suffisant et permanent d’eau vers l’aval, ne pas retenir d’eau en tête du bassin versant, présenter toutes les garanties de stabilité des digues et disposer d’un débit très contrôlé de restitution de l’eau après une forte pluie.


Partager cet article |
Communauté d'agglomération de l'Albigeois

Communauté d'Agglomération de l'Albigeois

Tél : 05 63 76 06 06
Fax : 05 63 45 72 45

Parc François Mitterrand
81160 Saint-Juéry

Venir nous voir